fbpx
Blogue

Femmes entrepreneures : une force motrice à propulser

Non classé

Par Marie-Claude Boisvert, FCPA, FCA

Première vice-présidente, Services aux entreprises chez Mouvement Desjardins

Dans mon parcours de plus de 30 années dans le domaine des services aux entreprises, j’ai vu les femmes prendre une place de plus en plus grande à la tête d’entreprises dynamiques de toutes les régions.

Certaines d’entre elles deviennent entrepreneure par désir d’améliorer leur sort et pour pouvoir faire le travail qui les intéresse en créant leur propre emploi et en devenant leur propre patron.

D’autres veulent faire une différence autour d’elles, créer des emplois, innover.

D’autres encore veulent profiter d’une bonne occasion d’affaires ou alors assurer la pérennité d’une entreprise au sein de laquelle elles sont déjà engagées.

Au fond, peu importe ce qui les motive et les pousse à l’action. L’important c’est que toutes ces femmes passent justement à l’action. Qu’elles enrichissent notre savoir-faire entrepreneurial collectif.

Il ne fait pas de doute pour moi que ces jeunes femmes talentueuses et qui réalisent leur parcours scolaire avec beaucoup de sérieux et de détermination sont appelées à de grandes choses. Qu’elles auront une influence significative dans le monde du travail et à la direction des entreprises.

Toutes ces femmes brillantes, passionnées et ambitieuses représentent un immense potentiel et une grande force pour notre économie et nos communautés. À nous de contribuer à les propulser.

Toutes les vocations entrepreneuriales sont essentielles

Il importe à mes yeux d’appuyer concrètement les femmes intéressées par l’entrepreneuriat. D’une part parce qu’il s’agit d’une activité fondamentale pour notre société. Créer, reprendre, faire croître une entreprise : c’est la base même de notre système économique. C’est le fondement du dynamisme de nos communautés et de notre marché de l’emploi.

D’autre part, j’estime que dans le domaine de l’entrepreneuriat comme en bien d’autres, on ne peut tout simplement pas se passer de la pleine contribution de la moitié de la population ! Surtout dans un contexte où les besoins sont criants. On n’a qu’à penser à tous les entrepreneurs, hommes et femmes, pour qui la retraite se profile à l’horizon et qui ont besoin d’une relève. Il y a là un enjeu majeur si nous voulons à la fois préserver et enrichir notre patrimoine entrepreneurial.

C’est pourquoi nous devons tous mettre l’épaule à la roue pour stimuler, encourager et valoriser le leadership entrepreneurial des femmes.

Alors que le monde de l’entrepreneuriat tend vers une plus grande diversité, nous sommes fiers, chez Desjardins, de pouvoir le servir avec des équipes qui alignent elles-mêmes une grande diversité de talents et d’expériences.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci à nos partenaires

Copyright © 2020 Les Elles de la construction. Tous droits réservés.